top of page

L'intermittence en 5 questions-réponses !

Dernière mise à jour : 20 oct. 2023

Non, ce n'est pas un métier. Non, être intermittent ne définit pas non plus son professionnalisme.


1. Mais alors, c'est quoi l'intermittence, et surtout : ça sert à quoi ?


L'intermittence du spectacle est un régime. C'est un régime de chômage, et donc une assurance chômage, encadrée par Pôle Emploi, qui a pour but de compenser les périodes creuses (supposées "non travaillées" même si je préfère qualifier ces périodes de "non rémunérées") en se basant sur les périodes "travaillées" (aka "rémunérées" vous avez compris 😉) pour définir son droit d'obtention, et les montants des allocations qui seront versés.


En gros, le mot "intermittence" désigne l'enchaînement et le déséquilibre de périodes de forte activité et d'activité plus réduite. Dispositif unique et propre à la France, enviés par beaucoup de musiciens à l'étranger, ce régime particulier d'assurance chômage a été inventé dans les années 30 et ouverts au secteur de la musique dans les années 60, après une prise de conscience générale que les périodes creuses sont inhérentes aux activités professionnelles dans le monde du spectacle, que ce soit la musique, la danse, le théâtre ou le cinéma, car trop soumises à des contraintes extérieures diverses, et justifiées également par la durée souvent courte des missions de travail.



2. Qui peut bénéficier de l'intermittence du spectacle ?


Ce n'est donc pas réservé aux artistes, mais aussi aux techniciens ! Cadreurs, régisseurs, ingés sons, monteurs, etc... Au même titre que l'assurance chômage classique, l'intermittence permet aux travailleurs du spectacle éligibles d'être indemnisés sur les périodes creuses pour compenser la baisse d'activité.


Et bonne nouvelle, ce n'est pas non plus valable que pour la scène ! Les sessions d'enregistrement en studio et les sessions de répétition sont comprises dans le calcul. Tout ça grâce aux fameux ✨cachets✨. Petit bonus parce qu'on en a jamais aussi, un quota d'heures d'enseignement peut aussi être pris en compte dans le calcul des droits !



3. Comment être éligible à l'intermittence ?


Pour obtenir le statut d'intermittent du spectacle (ça, c'est la phrase qu'on entend habituellement mais il serait plus correct de dire "pour bénéficier du régime de l'intermittence", voyez-vous 🤪), l'artiste ou le technicien doit justifier de 507 heures travaillées/rémunérées ou de 43 cachets sur une période de 12 mois. À la fin de cette période de "preuves" amassées, vous pouvez effectuer votre demande auprès de Pôle Emploi, directement en ligne.



4. Et une fois que l'on bénéficie de l'intermittence, qué pasa ?


Une fois intermittent, vous bénéficiez de cette assurance pour une durée de 12 mois, renouvelable à l'infini sur demande, à partir du moment où vous remplissez à nouveau les conditions énoncées ci-dessus, et ce dans les 15 jours qui précèdent la date anniversaire de l'allocation précédente.

Pour ne pas s'éparpiller et surtout bien calculer son coup/coût (haha), une bonne gestion et une bonne organisation seront de rigueur ! Tenez à jour votre administratif et votre comptabilité comme un vrai petit chef d'entreprise (agendas et comptes au carré, pour pouvoir tout justifier et savoir où vous en êtes au fur et à mesure que les mois avancent).



5. Ça a l'air idéal comme système... Pourquoi est-ce donc aussi critiqué ?


Qui dit intermittence et justificatifs dit souvent "course au cachet"... On multiplie les projets, parfois des projets qui ne nous ressemblent pas mais "qui payent bien" et en plus de vous épuiser physiquement, peut vous épuiser mentalement aussi... Faire quelque chose que l'on aime pas forcément peut nuire quelque peu à votre créativité, et enchaîner les dates toute l'année et assez énergivore. Les plus fervents détracteurs de ce système estiment que ce régime conforte certains artistes dans un système d'assistance, et que ces artistes en oublient de prendre leurs projets et leur carrière par les reines.



Que l'on soit pour ou contre, le fait est que ce régime particulier aide de nombreux artistes, et que sans ça, beaucoup seraient encore plus dans la galère qu'ils ne le sont déjà.


Pour plus d'infos, n'hésitez pas à consulter le site internet de Pôle Emploi Spectacles ou à directement vous diriger vers l'antenne la plus proche de chez vous.


À vous de jouer ! 🎶


151 vues

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page